Akeeba 5.1.0

Après pas mal de déboires sur les versions précédentes, Akeeba livre aujourd'hui une version corrective. Toutes les explications dans cet article.

Le moins que l'on puisse dire est que l'équipe d'Akeeba a passé un mois de mai houleux et les utilisateurs de cette solution de sauvegarde également. L'explication est donnée par Akeeba dans le changelog de cette version 5.1.0, en voici une traduction libre qui, nous l'espérons, vous aidera à comprendre ce qu'il s'est passé.

 

La réécriture du composant à partir de zéro a introduit des questions obscures sur lesquelles l'équipe ne s'était jamais penchée et donc n'avait pas fait de tests dessus : les tests détectent les problèmes que les utilisateurs ont rencontrés dans le passé et les tests sont conçus pour aller dans ce sens. Cette fois-ci avec le retour massif d'information de la communauté, l'équipe Akeeba a fait plus de tests que de raison et a réparé plus de questions que la communauté avait rapporté, et même celles qui avait échappées à la vigilance des testeurs. Ils espèrent ainsi gagner des points de bonus en corrigeant les problèmes posés par des extensions tierces qui cassent l'APÏ principale de Joomla ! (Falang est dans le viseur de l'équipe) ainsi que les hébergeurs désactivant l'API publique en faveur de fonctions simples encapsulées par PHP (Tokenizer) existant déjà dans PHP depuis plus de 10 ans et étant, ironiquement, utilisé par PHP lui même pour faire l'analyse syntaxique de ses fichiers PHP. Il y a des explications plus obscures mais l'éditeur nous épargne les détails gore pour se battre avec ces dragons à notre place.

 

Deux bugs obscurs ont également été corrigés quant à l'utilisation du signe dollar suivi par une accolade ouverte dans les mots de passe stockés en Base de Données (en raison d'une fonction PHP dont la documentation est quasi inexistante) et la compatibilité avec les serveurs récents pour lesquels la fonction get_magic_quotes_runtime n'est plus disponible correctement. L'éditeur a également noté que beaucoup de serveurs ont un système d'exploitation faisant les backup de leur noyau dans le répertoire public_html et que vous les sauvegardiez en même temps (NDT : ce n'est pas le cas pour les clients de l'agence Agerix pour qui les sauvegardes du noyau sont externalisées à ce répertoire). Ceci est évidemment une perte de place importante et désormais Akeeba exclu ces fichiers de sauvegarde noyau (habituellement nommés core.1234). Ceci allège la taille des sauvegardes, considérablement dans beaucoup de cas de figure. Il n'est donc plus utile de signaler ce bug puisqu'il s'agit d'un bug de paramétrage du serveur. Si c'est le cas contactez votre hébergeur.

Change Log de la version 5.1.0

Bug fixés

  • [HIGH] L'analyse syntaxique du fichier php ini sur des fonctionnalités non documentées (lire plus haut) provoquait des erreurs d'analyses syntaxique lorsque les mots de passe contenait des caractères particuliers dans les mots de passe.
  • [LOW] Les sauvegardes de Base de Données pouvaient échouer sur certains serveurs où le paramètre get_magic_quotes_runtime n'était pas disponibles

Nouvelles fonctionnalités

  • Meilleur affichage des infobulles d'aide, vous pouvez maintenant cliquer dessus pour les rendre statiques.
  • Page d'erreur grande et détaillée quand vous essayez d'utiliser une ancienne version de PHP non supportée
  • N'essaye plus d'afficher un fichier log de sauvegarde s'il est trop lourd
  • Active le bouton de vu du fichier log si la sauvegarde a échouée, est en attente ou en stockage à distance
  • Arrête la sauvegarde si les paramètres d'encryptage ne peuvent pas être décryptés en utilisant le script de sauvegarde natif CLI

Changements divers

  • Exclu automatiquement les fichiers de sauvegardes du noyau

Agence Agerix Bordeaux

4 rue Jean Moulin - 33310 Lormont

Agerix Bordeaux

Agence Agerix Paris

1 avenue Albert Bartholomé 75015 Paris

Agerix Paris

Ce site utilise Google Analytics. En continuant à naviguer, vous nous autorisez à déposer un cookie à des fins de mesure d'audience.